La Main Sage

Forum de la guilde La Main Sage (Dofus, serveur Djaul)
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [dasoze] L'éveil d'un sram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dasoze

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 42
Date d'inscription : 20/05/2006

Personnage
Nom: dasoze
Classe: Sram
Niveau:
117/200  (117/200)

MessageSujet: [dasoze] L'éveil d'un sram   Ven 27 Oct 2006 - 7:09

Un soir dans les landes de sidimotes.
Tapie dans l'oscurité des rochers, sans bruit, un sram termine son campement pour la nuit.Dasoze saisie sa besace en cuir de porkass et en sort quelques morceaux de viandes séchées de kolérat.
-Un festin qui promet d'être succulent, pense t'il ironiquement.
C'était loin d'être son mêt préféré. Mais sur le territoire des Ouginaks, la prudence était de mise. Faire cuire un repas au feu de bois, c'était risquer de se faire surprendre pas une horde d'Ouginaks.
-Maudits Ouginaks, maugre le sram en mordant sa première viande sechée.
Dasoze connaissait ses limites. Un ou deux individus étaient à sa portée, pas plus.
-Rester discrêt, ne pas se faire remarquer, l'histoire de toute ma vie, se dit-il non sans malice.
Tout en avalant on repas, l'attention du sram reste en alerte. Son regard scrute l'obscurité à la recherche de mouvements suspects.
-Ma terre natale est méconnaissable désormais.
Dasoze avait grandit sur les landes à une époque qui semblait bien lointaine. Les landes de sidimotes étaient alors recouvertes de forêt et de champs. La terre y était fertile et l'ensoleillement idéal. La vie était facile sur les landes. C'est pour cette raison que les brakmariens y battirent leur cité. Elles leurs permettaient de prospèrer. Leurs présence attira de nombreux aventuriers, de nombreux commerçants mais surtout un nombres incalculable de sympathisants de l'allignement obscure. Les petits groupes vivants isolés hors des landes, vinrent s'y installer, fatigués du harcelement des bontariens. C'est ainsi que gonflat la population brakmarienne, et son sentiment de toute puissance avec.
C'est à cette époque que la communauté sram migrat sur les landes et avec eux les ancêtres de dasoze, tous des sympathisants brakmariens. Ils participèrent à toutes les campagnes contre les bontariens avec plus ou moin de succès.
Sangham, le père de dasoze, fût le premier de sa lignée à ne pas y participer. Et ça ne fut pas accepté parmis la communauté sram. Il subit railleries et brimades sans sourciller. Il savait que ses congénères n'attendaient qu'un geste d'humeur de sa part pour se déchéner. Ce climat finit tout de même par pousser Sangham à s'éloigner de Brakmar. Pour proteger sa femme et son nouveau-né, il prît quelque terres cultivables près du village Bwork. Loin du tumulte brakmarien, dasoze grandit dans la douceur d'une vie paisible. Son père le poussait à travailler la terre, mais le jeune sram avait un préférence pour la chasse. Il fit ses premières gammes sur les kolérats, à l'arc. Très bon exercice pour l'agilité.
La vie s'écoulait doucement, tout juste ponctuée par la rare venue de voyageurs. De plus en plus souvent des srams d'ailleur. Sangham ne voyaient pas leur venue d'un bon oeil, à la grande incompréhension de son fils. Qu'y avait t'il de mauvais à recevoir des membres de la communauté, surtout qu'ils le facinaient en lui racontant leur aventures ou en lui donnant les nouvelles du monde. Dasoze était impatient de découvrir ce monde, mais c'est parents s'y opposaient.
C'est à l'aube de ses quatorze ans que dasoze crût enfin saisir la chance de sa vie. Ce fût en fait son plus grand regrêt, mais il ne le saurait que bien plus tard. Une troupe brakmarienne vint emmener le jeune sram pour la cité.
-Il est temps qu'il fasse ces classes, qu'il fasse honneur à l'ordre brakmarien. Les troupes brakamarienne ont besoins de tous les bras disponibles. Nous resisteront aux renégats de Bonta, s'exclama le caporal.
Ils emmenerent dasoze malgrès les injonctions de son père. Tout juste eu t'il le temps de lui dire:
-Tout ça n'a rien de bon, fils. Ce conflit, c'est notre perte.
Mais déjà son enfant s'éloignait. Sourire aux lèvres, dasoze regardait ses parents au loin. Pour la dernière fois.

Un bruissement sorti le sram de ses pensées. Dasoze saisit les pommeaux de ses dagues. Son regard fixe la direction de ce son. Immobile, il attend. Là, à une trentaine de mètres, un pellage blanc s'éloigne. Un croc-gland.
-Il n'est pas passé loin, j'aurais du le repérer plus tôt. Soit plus perspicace. Tu n'iras pas loin comme ça, se maudit il.
Depuis quelque temps, dasoze se perdait dans ses pensées. Depuis son passage devant laprison d'astrub. Celà fait quelques semaines déjà. Combien, il n' est pas capable de s'en souvenir. Mais la fin de sa quête approchait.
-Encore un jours ou deux pas plus.
Cette pensée le réjouit.
-Il est temps de dormir, décide t'il, en se recouvrant de sa couverture en laine de boufton.


______________________________

Savoir s'éffacer pour mieux s'imposer.
Revenir en haut Aller en bas
 
[dasoze] L'éveil d'un sram
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PKM : Diamant & Perle : Éveil des Légendes
» Réveil de mon lapin ????
» Holiday Celebration : The Feast of Winter Veil 18 décembre
» [Clip] Montage réveil de Mata Nui + Glatorian
» Combat Sram

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Main Sage :: La Main Sage :: Présentations de nos membres-
Sauter vers: