La Main Sage

Forum de la guilde La Main Sage (Dofus, serveur Djaul)
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Il est frais, mon poisson!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alilium



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/11/2008

Personnage
Nom: Alilium
Classe: Sacrieur
Niveau:
53/200  (53/200)

MessageSujet: "Il est frais, mon poisson!"   Sam 8 Nov 2008 - 6:39

"... n'est-ce pas qu'il est frais? Humez-le, sentez son doux parfum!"

Un "scriiitch" faible, puis un autre. Tous ceux qui ont pour habitude de dormir quotidiennement - si le terme peut ici logiquement s'appliquer - plus de douze heures connaissent ce bruit - celui des paupières qui se soulèvent difficilement après un long sommeil qui n'a pas du tout reposé.

"Hein, qu'il est frais, mon poisson!"

Celle qui venait d'ouvrir les yeux regarda autour d'elle, mais ne vit rien. Non, l'expression est incorrecte - elle vit tout, de l'immensité du ciel aux marchés d'Amakna en passant par de nombreux détails qu'elle ne put ou ne voulu pas identifier, parmi lesquels nous pouvons nommer avec certitude deux kwaks de flamme qui jouaient entre eux à leur façon, c'est-à-dire en se balançant des boules de feu dans la figure. Cette vue panoramique lui venait du fait que, par une quelconque fantaisie, l'idée lui avait pris de dormir sur un toit, la veille. Et sur le toit d'un vieil atelier de coordonniers elle se trouvait, les membres engourdis, son fils adoptif Khandy ronflant encore, confortablement installé sur sa poitrine.

"Tout est bon dans le goujon!"

Un poissonnier du coin ne cessait pas de clamer la fraîcheur de son poisson. Quelqu'un qui y portait vraiment attention aurait bientôt put noté qu'un forgeron lui adressa quelques mots, et que visiblement ces quelques doux mots portèrent à une bataille acharnée, mais elle était occupée à se frotter les yeux.
Elle se mit en position assise et s'étira en baillant, tandis que le bébé Pandawa se réfugiait, les yeux toujours fermés, dans son sac, comme par habitude. C'était une Sacrieuse, facile à identifier de par ses nombreux et énigmatiques tatouages, ses vêtements déchirés en des lieux qui se trouvaient assez stratégiques et, pour certains "connaisseurs", sa poitrine désirable, souvent partagée par les femmes de sa confession.
La Sacrieuse, donc, empoigna son sac et sauta du toit sans crainte. Il n'était pas bien haut, et bien que la chute lui fit mal aux pieds, qu'elle avait nus, elle ne s'en préoccupa guère. Elle fila à une allure fort respectable pour une personne récemment éveillée - mais elle n'avait pas l'air fatigué, au contraire, elle rayonnait, et sur son visage était scotché un immense sourire particulièrement enfantin. Elle emprunta chemin sur chemin, passant à travers des quartiers commerciaux et d'autres, plus calmes, destinés aux domiciles. Finalement, par des péripéties que l'on se passera de raconter, elle arriva en un lieu qu'elle avait connu grâce à quelques rumeurs et pénétra dans une pièce relativement grande. Dans son milieu se tenait, solitaire, un siège qui n'attendait que sa présence. Elle s'y assit sans y avoir été invitée.

"Bonjour!" cria-t-elle presque à l'adresse du vide. Dans ledit vide, un mouvement se fit, et elle sut qu'elle était écoutée, d'une façon ou d'une autre. Bientôt, une porte s'ouvrit quelque part, et quelques gens se tinrent autour d'elle.

"Je me nomme Alilium Cerfon Thalima. Maintenant que nous nous connaissons, je peux vous parler franchement."

Un petit silence.

"Je n'aime pas les grandes personnes. Ou du moins, c'est comme ça qu'un certain Eniripsa loufoque l'aurait dit. Je ne cherche qu'à m'amuser. Et amuser les autres si c'est possible. Les gens, ils sont trop fermés. Vraiment, ils suivent des règles idiotes que seul le temps leur a fiché dans le crâne. Moi, j'aime la vie, j'aime l'enfance, j'aime la liberté.
Oh, je vous crois déjà en train de vous dire que je suis folle, ou que j'ai été lavée du cerveau par des anarchistes de l'île de Nowel, et vous n'avez pas tout à fait tort sur ce premier point, néanmoins ça sera à vous d'en juger, j'imagine."

La prénommée Alilium esquissa un sourire angélique aux nuances mesquines, un peu comme celui d'un enfant pris dans un flagrant délit et jouant la carte du gamin mignon et tout gentil pour s'en sortir.

"Pour en venir au vif du sujet, je suis née dans un endroit qui m'est inconnu, et j'ai été élevée dans un orphelinat par une femme qui s'avérait être ma vraie mère déguisée pour une raison qui m'échappe. L'orphelinat a été pris par les flammes, j'ai été recueillie par mon actuelle famille adoptive, j'ai retrouvé ma sœur jumelle - bref, pas grand chose d'intéressant.
Si je veux rejoindre la Main Sage, c'est parce que... j'en ai envie. Pour être tout à fait franche, en tant que tels, je n'ai que faire de vos idéaux, mais je suis prête à parier qu'ils sauront m'amuser. Mais cette guilde me plait, c'est comme ça. Il faut que j'y pénètre, c'est une nécessité!
Parallèlement, mon mari - (elle apporta machinalement une main à son alliance qui était non pas passée autour de son doigt mais plutôt percée dans son oreille) - est également dans cette guilde mais, le connaissant, même si c'est rien qu'un peu, il n'y restera pas indéfiniment, et moi non plus. Ce n'est pas pour le suivre que je suis là, mais c'est un bonus très agréable. Ah, mon mari, c'est Erganel, un nouveau, vous devez le connaître. S'il a été fidèle à lui-même, il a dû vous surprendre avec sa fantaisie! C'est ce que j'aime chez lui, il sait me distraire. Mais même si je l'ai, lui, ma vie prend, depuis que j'ai quitté mon ancienne guilde, le Bord d'Elles, ma vie prend donc une tournure assez ennuyante. Vous comprendrez que j'ai besoin d'un minimum de compagnie."

La Sacrieuse affichait toujours un beau sourire qui ne semblait jamais quitter ses lèvres. Le bébé qu'elle transportait d'une drôle de façon s'installa sur ses cuisses et retomba aussitôt dans un sommeil profond.

"Ah, également, je ne suis pas tout à fait neutre, malheureusement. Il y a longtemps, afin de procéder à une expédition en des lieux peu fréquentés, j'ai dû me faire pousser des ailes, et, depuis, des évènements ont fait en sorte que je ne puisse plus les enlever. Mais je ne suis même pas considérée comme une guerrière - les bworks disent que je ne suis que "grade 0", un peu comme si je n'existais pas, que je ne porte que mes ailes pour le "plaisir" de les avoir, ce qui fut le cas, mais plus maintenant. Comprenez que je m'en débarrasserai dès que l'occasion se présentera, puisqu'elles ne me servent plus du tout!"

Elle accompagna ses derniers mots d'un mouvement vif pour se relever, faisant tomber le gosse. Elle le rattrapa en plein vol dans un geste qu'elle semblait avoir accomplit des dizaines de fois auparavant - le bébé, même pas réveillé, retourna aussitôt dans son étrange sac.

"Ah, j'oubliais! Un boulanger m'a un jour dit qu'une truche sachant trucher ne triche pas. Je pense qu'il voulait me parler des qualités d'une bonne truffe mais il avait malheureusement la bouche pleine. Je vous laisse méditer sur ces sages paroles!"

Puis elle se retourna vivement et gambada jusqu'à la sortie, chantonnant des choses incompréhensibles, avant de s'arrêter subitement. Elle sembla réfléchir un instant, puis retourna s'asseoir sur le siège central.

"Oh, et si vous avez des questions, je suis toute ouïe, bien sûr!"


Dernière édition par Alilium le Lun 10 Nov 2008 - 5:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zephiel
Bras droit
Bras droit
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 34
Date d'inscription : 21/05/2006

Personnage
Nom: Lame-sang
Classe: Sacrieur
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: "Il est frais, mon poisson!"   Sam 8 Nov 2008 - 13:41

HRP : Malgré quelques points qui m'ont fait tiquer, la qualité de la candidature me donne envie de tenter le coup.
Ce qui me déplait, par ordre croissant d'importance :
- l'origine Bord d'elle (on les aime bien, mais on commence à récupérer la moitié de leur guilde...)
- les idéaux non partagés
- le fait d'annoncer que la guilde ne sera qu'un lieu de passage. "La Main Sage n'est pas un moulin".
Pour l'alignement, tant que les ailes restent cachées, ça ne posera pas de problème jusqu'à l'admission définitive, si elle a lieu.

J'ai aussi un point RP qui me déplait, mais ça je le garde pour plus tard Very Happy

_________________
La mort n'est rien, seule la douleur importe
Revenir en haut Aller en bas
http://zephiel.sosblog.fr
Rictusempra

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 28
Date d'inscription : 30/10/2007

Personnage
Nom: Rictusempra
Classe: Eniripsa
Niveau:
159/47  (159/47)

MessageSujet: Re: "Il est frais, mon poisson!"   Sam 8 Nov 2008 - 14:53

Rictusempra avait écouté le discours de la candidate, souriant à plusieurs reprises. Au moment des questions il prit la parole :

"Euuuh, truches et truffes n'ont rien à voir. Les deux s'accompagnent peut être très bien avec une bonne cuisse de bouftou***, mais..."

Voyant les visages impatients tournés vers lui, l'eniripsa se rassit, devenant aussi rouge qu'un sargasse.

"C'est sans importance, pardon."



HRP : Eh bien moi, j'aime cette candidature ùùù. Malgré quelques points certes, mais j'aime sa personnalité. Very Happy Quant aux idéaux non partagés, je me demande si c'est vraiment le cas ou si c'est juste pour se donner un air rebelle, huhu.
Revenir en haut Aller en bas
zeukat
Bras droit
Bras droit
avatar

Nombre de messages : 539
Age : 40
Date d'inscription : 01/07/2006

Personnage
Nom: zeukat
Classe: Ecaflip
Niveau:
170/200  (170/200)

MessageSujet: Re: "Il est frais, mon poisson!"   Sam 8 Nov 2008 - 15:29

[HRP] pas le temps de rédiger un truc rp mais il est si rare d'avoir une candidature de cette qualité! fallait que je dise un mot en vitesse!
même si je partage les réticences de lame, je suis séduite. voilà^^ [/HRP]

_________________


est-ce que ça se mange?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-nuit-des-temps.fr
kikill
Bras droit
Bras droit
avatar

Nombre de messages : 307
Age : 53
Date d'inscription : 21/05/2006

Personnage
Nom: Leonid
Classe: Iop
Niveau:
180/200  (180/200)

MessageSujet: Re: "Il est frais, mon poisson!"   Sam 8 Nov 2008 - 20:07

*Le grand iop, occupé dans un coin à trier tous ces poils de koalack, leva la tête*
" hum, le poisson c'est bon pour les ecaflips, mais bon passons. Pour ce qui est de tes ailes j'ai ce qu'il faut."
*Rehausse d'un coup de hanche le vieux fourreau abritant sa griffe rose.*
" Tes origines ben ici on s'en fiche un peu mais bon les Bords d'elles c'est pas non plus une mauvaise chose. Le seul Hic c'est ton absence de vision ma p'tite. Si t'as les mirettes collées en ne voyant pas que le monde des douze vacillent on se chargera de te les décoller.Va pour un essai, mais beruk de beruk La main sage c'est pas une maison de repos pour aventuriers fatigués."
*reprend son triage de poils*
hrp[belle candidature en effet chapeau bas ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Il est frais, mon poisson!"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Il est frais, mon poisson!"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» W40K-JDR "La Sombre Hérésie"
» [Catégorie - Poesie] "Poésies d'Olivier O."
» Djambi "l'échiquier de machiavel"
» Problème avec le script "Changer la couleur du personnage"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Main Sage :: La Main Sage :: Candidature-
Sauter vers: