La Main Sage

Forum de la guilde La Main Sage (Dofus, serveur Djaul)
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [dropsoz] La paix des ménages...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dasoze

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 42
Date d'inscription : 20/05/2006

Personnage
Nom: dasoze
Classe: Sram
Niveau:
117/200  (117/200)

MessageSujet: [dropsoz] La paix des ménages...   Lun 5 Mar 2007 - 13:25

Comme tous les jours, l’activité de l’atelier forgeron d’astrub était rythmée par le bruit des marteaux et des enclumes. Mais ce jour-là, au milieu de cette cacophonie, un bruit inhabituel attirait et, avouons le, amusait les passants.
Il y avait là un vieil énutrof. Enfin, aux yeux de tout le monde il semblait vieux…comme on imagine tous les énutrofs en fait. Dropsoz, c’est son nom, s’estimait plutôt être dans la fleur de l’âge. Même s’il jouait parfois de ce cliché pour amadouer quelque compagnon d’aventure, il était en réalité en pleine forme, parfaitement vigoureux.

Donc ce jour-là, ce n’est pas la violence de ces frappes sur l’enclume, mais plutôt la puissance des jurons qu’il proférait qui avait attiré les badauds autour de l’atelier.
-Grfrgdtz….brakmariens…jgdiutdh…..vendus….izugtedcgi…..allignés….idgoihgq…..que du kolerats ça……bontariens d’égouts…, entendait on.
Emporté par sa colère, dropsoz brisa le manche de son marteau de forgeron sur une ultime frappe. Un silence total envahit alors l’atelier. Même dropsoz, rouge de colère, remarqua ce silence. Un rapide coup d’œil lui confirma que tous les regards lui étaient dévolus.
-Quoi ? Vous voulez mon portrait ? fulmina t’il.
L’activité de l’atelier repris. Dropsoz se retourna et s’appuya de ses deux mains sur l’enclume encore tiédie par les coups de marteaux reçus.
-Reprends ton calme, ça t’amène nulle part…vraiment nulle part, corrigea t’il en regardant le tas de dagues qu’il avait forgés. Pfff, mais je fais quoi là !

Il y avait bien là quelques dagues de bonne facture mais la grande majorité, la très grande majorité était inutilisable. Des lames tordues, ondulées. Des manches fendus, de travers. Des tranchants…sans tranchant. Neuf dagues sur dix ne méritaient pas qu’on les nomme « dagues ».
-Mais qu’est ce qui m’a pris de prendre un métier. J’ai une tête moi, à perfectionner un art. Le labeur, c’est pour ceux qui n’ont pas de chance dans la vie. C’est pas pour moi ça.
Dropsoz prit une grande respiration.
-Tout ça pour La Main Sage. Mais je vais où là !
Dropsoz essaya de se remémorer ses débuts avec La Main Sage.
-C’était quand déjà… à la création de la guilde?, dropsoz fit une pause, …non bien avant.
Et dropsoz se perdit dans ses pensées….


Il y a bien des mois, dropsoz se réveilla après une longue nuit de sommeil, près d’un étang sur les terres d’amakna. Le petit matin était bien frais, lui semblait il. Trop frais, en fait. Une main explorant son crane en fut la confirmation.
-Nom d’un chafer, on m’a dérobé ma coiffe. Arrrggg, s’exclama t’il, rouge de colère (couleur qu’il prenait assez facilement). Ma coiffe bouftou, on m’l’a volé…arggg.
Il fit son paquetage à toute vitesse et parcouru amakna à la recherche du voleur. En fin de journée, il avait enfin une piste : un sram (« pas étonnant ça ! »), du nom de dasoze.
Son emploi du temps était dès lors défini…retrouver ce scélérat. Cela prit quelque temps, mais dropsoz lui mit la main dessus au détour d’une place marchande.

Le sram s’essayait au commerce. Il refourguait des sandales à 2 kamas avec grand peine.
-Pitoyable un sram qui s’essaie à marchander, s’exclama l’énutrof aussi fort que possible, vraiment des bons à rien ! Ca ne fait même pas de bon porte-manteau.
Son intervention provoqua des ricanements parmi les passants, ce qui piqua au vif le sram. Dasoze fit volte-face pour se mesurer à son agresseur. Mais il passa vite de la vengeance à l’hébétement. Comme s’il avait vu un mort.

S’en suivi une discussion houleuse, où le ton monta par moment très haut (surtout celui de l’énutrof) et dont la finalité fut celle-ci :
Le sram avait trouvé une coiffe bouftou sur le cadavre d’un vieil énutrof (mots qui rendirent dropsoz rougeoyant). Dropsoz convint qu’il avait le sommeil très…profond. Profondément profond en fait. Dasoze avait vendu cette coiffe à un osamodas du nom de hoogook (dropsoz devint écarlate) et qu’il n’était plus question de la reprendre. Un remboursement immédiat n’était pas non plus concevable, les poches du sram étant aussi vides que son crâne. Un accord d’entraide fut donc conclu comme compensation.

Ce fut cette association qui représentait ces débuts avec La-Main-Sage.

_________________
c'est parce que la vitesse de la lumière est superieure à celle du son, que certains paraissent brillants avant de passer pour des cons...
Revenir en haut Aller en bas
 
[dropsoz] La paix des ménages...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tuto] Prise jack pour casque audio sur borne (paix des ménages inside...)
» Retour sur le film TV « Guerre et paix »
» Les Tisseurs de Paix
» Je viens en Paix
» Guerre et paix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Main Sage :: La Main Sage :: Présentations de nos membres-
Sauter vers: